Oulan-Oudé

Située en plein cœur de la Sibérie, Oulan-Oude est une métropole où s’entrechoquent les cultures et les idéologies les plus contradictoires. Cet ancien avant-poste soviétique est connu pour abriter l’une des plus importantes œuvres architecturales de cette époque, à savoir la plus grande statue de la tête de Vladimir Lénine; mais aussi de l’unique temple bouddhiste pour femme de toute la Russie, le Datsan Darjaling Zungon. À découvrir lors d’un voyage en Russie, la capitale de la république de Bouriatie s’impose comme une halte incontournable pour les passionnés d’histoire et de culture soviétique.

Un peu d’histoire

La ville de Oulan-Oude fut fondée en 1666 par des cosaques russes. Au départ, ce n’était qu’un simple avant-poste militaire. Mais avec le temps, elle s’est développée jusqu’à devenir l’une des villes les plus importantes de la province de Bouriatie . Tout au long de son histoire, elle a connu différentes appellations comme Oudinsky Ostrog, ou encore Verkhné-Oudinsk. Ce n’est qu’en 1934 qu’elle fut baptisée « Oulan-Oude » qui signifie « porte rouge » en langue Bouriate, pour illustrer l’idéologie communiste soviétique.

Comme pour la plupart des villes russes, l’arrivée du Transsibérien à Oulan-Oude en 1903 contribua énormément au développement de la ville tant sur le plan économique que sur le plan social. D’ailleurs, 20 ans plupart, Oulan-Oude est propulsée au rang de capitale de la république autonome de Bouriatie.

Découvrir la ville d’Oulan-Oude

Aujourd’hui, en plus d’être la capitale de la république de Bouriates, Oulan-Oude est également la ville la plus peuplée de la province avec plus de 430 000 habitants en 2016. La majorité de la population est russe, mais on trouve également dans la ville des peuples issus de diverses villes voisines qui y ont élu domicile, créant un brassage culturel exceptionnel.

La visite de la ville commence généralement par son centre historique. En effet, comme la plupart des villes russes, Oulan-Oude abrite un quartier historique que le temps semble avoir oublié. Les maisons des commerçants disposées en rangées, ornées de sculptures en bois et en pierre plongent les visiteurs dans la belle époque impériale du XIXe siècle.

Oulan-Oude abrite également une dizaine de musées dont le fameux musée ethnographique de Transbaïkalie. Ce dernier est réputé pour avoir tenté de recréer grandeur nature le passé de la Sibérie (du IIIe siècle au début du XXe siècle), à travers ses 11 000 objets et ses 40 monuments architecturaux. L’endroit est facilement accessible, car il se trouve à seulement 10 km de Oulan-Oude, dans le district de Verkhniaïa Beryozovka. Pour vous y rendre, vous avez le choix entre le taxi collectif, les transports publics ou le taxi. Le site est ouvert tous les jours jusqu’à 18 h en semaine et jusqu’à 20 h le week-end.

Cette métropole est également connue aussi pour ses temples bouddhistes tels que le Datsan Ivolguinski, qui est plus ni moins que le plus important monastère bouddhiste de Russie. Il se trouve à une vingtaine de kilomètres de la ville au milieu d’une magnifique steppe sauvage. À partl e Datsan Ivolguinski, Oulan-oude abrite également l’unique temple bouddhiste pour femmes de Russie. Il s’agit du Datsan Darjaling Zungon. D’ailleurs, ce sanctuaire rappelle en quelque sorte un célèbre mythe Bouriate qui affirme que l’ancêtre des habitants de la terre était une femme. Ce temple est situé à 5 km du centre-ville, dans le quartier n° 18.

Étant un ancien avant poste militaire soviétique, Oulan-Oude accueille l’une des plus importantes œuvres architecturales de cette époque. Il s’agit d’une statue de la tête du chef de la révolution des bolcheviks, Vladimir Lénine. L’immensité de cette statue lui a valu de figurer dans le Livre Guinness des Records.

Le meilleur moment pour s’y rendre

Oulan-Oude bénéficie d’un climat subarctique caractérisé par de grands écarts de température entre d’un côté, des étés chauds et de l’autre, des hivers très froids. Le mois le plus chaud de l’année est en juillet, tandis que le mois le plus froid est en janvier avec des températures pouvant descendre jusqu’à -20° C.

Comment s’y rendre ?

Oulan-Oude dispose d’un aéroport pouvant accueillir des vols locaux et nationaux.

Il est également possible de s’y rendre en train. En effet, la ville est desservie par le Transsibérien depuis 1903.

5 photos

Bonjour

Je suis Galina Yatsenko de "Tsar Voyages". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Prix d'un appel local
+33 9 74 76 16 26