Zoom sur le lac Baïkal

Zoom sur le lac Baïkal

26 août 2019

Inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’humanité de l’UNESCO depuis 1996, le lac Baïkal est une des merveilles naturelles les plus appréciées de la Russie grâce à sa beauté unique. Ce grand lac situé dans le sud du territoire russe est aussi surnommé « la perle de la Sibérie ». Il renferme plusieurs mythes et les habitants de la région le considèrent même comme sacré. Il s’agit de la plus grande réserve d’eau douce de notre planète avec une superficie atteignant les 31 500 km² avec une longueur de près de 631 km et une largeur d’environ 80 km. Cette taille est à peu près comparable à celle de la Belgique. Ainsi, le lac représente à lui seul près de 20 % du volume d’eau douce dans le monde. Sa profondeur fait dans les 1 637 m. Selon les estimations ce lac daterait de plus 25 millions d’années. Malheureusement, aujourd’hui comme presque toutes les merveilles offertes par Dame nature, celle-ci est aussi fortement menacée par le réchauffement climatique.

Le lac et les hommes

La région du lac Baïkal a été peuplée par les Burattes et les Mongols vers le XVIIe siècle et aujourd’hui encore, des populations vivent aux alentours du lac. Ces habitants sont confrontés à des conditions de vie difficile, car les ressources naturelles qui constituent leur apport nutritionnel quotidien tendent à manquer à cause de l’appauvrissement du sol. Il faut savoir que les autochtones de la région vivent principalement des cultures vivrières, entre autres, de la pomme de terre, ainsi que de la pêche. La pêche se pratique toute l’année, même en période hivernale. Les pêcheurs font alors des trous dans la glace pour tenter de récupérer quelques poissons. C’est dans les eaux du Baîkal que vit le fameux omoul, une espèce de poisson endémique du lac qui est réputée pour sa chair savoureuse. Il y a également l’esturgeon, dont les oeufs sont utilisés pour le célèbre caviar russe.

Le lac Baïkal : un site naturel d’exception

La découverte du lac Baïkal constitue un des moments les plus émouvants lorsqu’on visite le sud de la Sibérie. Cette partie du territoire est connue pour ses décors naturels qui s’étendent à perte de vue. La plupart du temps, le lac est gelé et c’est lorsqu’il est dans cet état qu’il attire les passionnés de photographies, car le spectacle visuel offert est tout simplement impressionnant et à couper le souffle. En moyenne, durant le mois de janvier, la température du lac et ses environs tournent autour de -20 ° C. Toutefois, pendant l’été, le Baïkal dévoile un tout autre visage tout aussi beau. En cette période, la température locale avoisine généralement les 18 °C. Il convient de préciser qu’il est parfaitement possible de voguer en bateau sur cette étendue d’eau, mais seulement entre juin et septembre. Ceux qui aiment les parties de baignade pourront aussi profiter de cette activité en été.

  Zoom sur le lac Baïkal  

Entrée dans le patrimoine mondial de l’UNESCO

Le lac Baïkal fut inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO en 1996 grâce à sa richesse écologique. En effet, la faune et la flore locale y est particulièrement abondante et variée. Pour les animaux, par exemple, on y a recensé près de 1 500 espèces, dont le phoque de Sibérie, un spécimen qui ne vit qu’en eau douce et est considéré comme le surprédateur sur l’écosystème entier du lac. C’est aussi dans le Baïkal que l’on a trouvé plus de 250 espèces de crevettes d’eau douce.

Menaces sur le lac et son écosystème

  Zoom sur le lac Baïkal  

L’avenir du lac et de sa biodiversité demeure toujours préoccupant à cause du réchauffement climatique et surtout de la pollution industrielle. En effet, son niveau ne cesse de diminuer d’année en année. Rajouter à cela, les divers polluants produits par les algues et les bactéries qui favorisent la production du méthane.

Les aires protégées autour du lac

De nombreuses aires protégées ont été créées autour du lac Baïkal pour préserver l’écosystème de la région. Parmi elles, on retient notamment les parcs nationaux de Zabaïkal, de la Tounka ou encore de Pribaïkal. Il y a également les réserves naturelles du Baïkal, de Baïkal-Léna et de Bargouzine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec
Commentaire *
Nom *
Adresse de messagerie *

Bonjour

Je suis Galina Yatsenko de "Tsar Voyages". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Prix d'un appel local
+33 9 74 76 16 26