Trois sports russes traditionnels et étonnants

Trois sports russes traditionnels et étonnants

03 févr. 2020

Le sport est un domaine où les Russes excellent et le pays a même remporté de nombreuses médailles lors des derniers Jeux Olympiques d’hiver de 2018. Le pays est renommé pour ses stars de patinages artistiques et de hockey sur glace, notamment. Mais quelques sports traditionnels, pratiqués sur le territoire depuis des décennies, restent peu connus à l’étranger. Certains d’entre eux sont des dérivés de sports comme le baseball, le hockey sur glace, le lancer de fer à cheval, etc.

  Trois sports russes traditionnels et étonnants  

Le Lapta

On peut dire que le Lapta est une sorte de baseball à la Russe. Ce sport se pratiquait à l’époque où le pays était encore dirigé par les tsars. Il aidait les soldats à maintenir leur forme. Le Lapta n’est plus tellement populaire et seule une poignée de gens connait encore son existence. Il est donc rare de voir des équipes disputer un match de Lapta. À vrai dire, c’est sûrement le baseball qui a tiré son jeu du Lapta, car celui-ci n’a fait son ascension au pays de l’oncle Sam qu’au XIXe siècle. Le Lapta lui, existait pendant près de 400 ans auparavant.

Le Lapta se joue avec deux équipes composées respectivement de trois personnes au minimum. La balle de petite taille est en caoutchouc et la batte, contrairement à celle utilisée au baseball, a une forme plutôt plate, un peu comme une pelle. Le terrain de jeu mesure entre 40 et 50 m de long pour une largeur d’environ 30 à 40 m. Il est divisé en 3 parties : « la ville », « le terrain » et « l’aire ». Les lanceurs occupent « la ville » tandis que les adversaires se placent dans « l’aire ». La partie commence quand un joueur d’une équipe frappe la balle avec la batte le plus loin possible, puis court de l’autre côté du terrain pour ensuite retourner dans la ville. Pendant que le joueur court, l’équipe adverse essaie de rattraper la balle le plus rapidement possible tout en essayant de toucher un joueur de l’équipe opposée. Si elle y arrive, un de ses joueurs  ira alors dans la « ville ». Le coureur doit en fait essayer de rentrer avant que la balle n’atteigne « la ville ». S’il n’y parvient pas, il doit retourner au début de «l’aire » et doit à nouveau faire ce parcours, une fois la balle relancée. La partie est gagnée si tous les membres de l’équipe ont pu rentrer à la « ville ».

Le Lapta n’est connu des Russes que par le biais des livres et des films, mais il y a tout de même quelques passionnés. Ces derniers organisent d’ailleurs chaque été, depuis plusieurs années, des matchs à Pouchkino, une ville qui se trouve à une trentaine de kilomètres au nord de Moscou.

  Trois sports russes traditionnels et étonnants  

Le Bandy

Le Bandy n’est autre qu’un dérivé du hockey sur glace, mais à la place du palet, on utilise un ballon. Ce sport se pratique généralement sur un terrain de football gelé. Les règles du jeu ressemblent d’ailleurs à celles du football. On y retrouve des formations et des tactiques semblables, et chaque équipe compte 11 joueurs. Comme au foot, le gardien use de ses mains pour arrêter les tirs de ballon. Contrairement au hockey sur  glace, les joueurs n’ont pas le droit de passer derrière le but.

Le Bandy a été joué dans les villages du pays depuis le XVIIIe siècle. Pour la petite anecdote, la Fédération internationale de Bandy a vu le jour en février 1955. Celle-ci compte aujourd’hui 28 nations, issues de tous les coins du globe : l’Argentine, le Japon, les États-Unis, l’Australie, le Canada, la Finlande ...

  Trois sports russes traditionnels et étonnants  

Le Gorodki

Ce jeu sportif consiste à lancer un bâton sur des villes miniatures représentées par des cylindres de bois empilés. L’origine du Gorodki remonte à l’époque d’Ivan le Terrible d’après ce qui est écrit dans le roman d’Alexis Nikolaïevitch Tolstoï. La pratique du Gorodki a été attestée par Pierre Le Grand. D’autres personnalités célèbres russes y ont également joué, pour ne citer que Joseph Staline, Léon Tolstoï ou encore Maxime Gorki. Contrairement aux apparences, ce jeu n’est pas si facile que cela : si le bâton frôle la zone limite du carré lors du premier lancer, il faut recommencer depuis le début.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec
Commentaire *
Nom *
Adresse de messagerie *

Bonjour

Je suis Galina de "Tsar Voyages". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
+33 9 74 76 16 26