Voyage à bord du transsibérien

Voyage à bord du transsibérien

16 juin 2019

C'est à la fin du XIXè siècle qu'Alexandre III ordonna la construction de ce gigantesque chemin de fer. La ligne fut totalement finie en 1904, reliant Moscou à Vladivostok en passant par la Mandchourie chinoise. Mais la guerre russo-japonaise de 1904-1905 poussa les Soviétiques à construire une ligne exclusivement russe. En 1914, le tracé actuel fut terminé, avec des voies contournant le nord de la Chine.

C'est donc plus de 9000 kilomètres que le Transsibérien parcourt toute l'année, traversant tantôt des plaines enneigées, tantôt des paysages semi-désertiques dignes de l'immensité de l'Asie centrale. Mais il ne faut pas croire que le trajet n'est ponctué que de petits villages. Les chemins de fer ayant toujours contribué au développement des villes situées sur leur passage, il est logique de trouver de grands centres urbains en plein milieu de nulle part, au cœur de la Russie profonde. Nijni-Novgorod, Novossibirsk, Iekaterinbourg ou Omsk sont des villes de près de 2 millions d'habitants !

Ce qu'il est intéressant de faire concernant le Transsibérien, c'est d'acheter des billets tronçon par tronçon afin de pouvoir s'arrêter et visiter les endroits intéressants avant de reprendre un train quelques jours plus tard. Le Transsibérien a le coût au kilomètre le plus bas au monde. Néanmoins, vous pouvez choisir de voyager plus confortablement que la plupart des Chinois et des Russes, grâce aux 3 classes disponibles.

Pour ceux qui seraient en manque de diversité, il existe deux autres lignes, ou plus précisément deux bifurcations. En effet, vous avez la possibilité de parcourir les trois quarts de la ligne originelle, de Moscou à Oulan-Oude pour ensuite traverser la Mongolie et une partie de la Chine et arriver à Pékin ; ou encore d'aller de Moscou à Tchita, puis d'entrer en Chine pour rejoindre également Pékin. La première ligne s'appelle le Transmongolien et la deuxième le Transmandchourien. Ces deux options vous permettent donc de rallier Moscou à Pékin en 6 jours.

Mais quel que soit l'itinéraire choisi, le voyage vous réservera de fabuleuses découvertes. Vous pourrez ainsi partir en expédition sur le lac Baïkal – à traîneau sur la glace si c'est l'hiver, en bateau si c'est l'été -, visiter les immenses réserves naturelles, partir en trek dans l'Altaï ou dans l'Oural, etc. Vous pourrez même – si vous avez du temps et de l'argent - remonter l'Ienisseï en bateau jusqu'au cercle polaire.

Le Transsibérien est la seule possibilité de découvrir l'ensemble du plus grand pays du monde en un laps de temps raisonnable. Vous ferez des rencontres inattendues, partagerez vos repas avec des Chinois dans le wagon restaurant, achèterez du saucisson et des œufs à des Babouchkas sur les quais de gare et boirez de la Vodka avec des Russes atypiques !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec
Commentaire *
Nom *
Adresse de messagerie *

Bonjour

Je suis Galina Yatsenko de "Tsar Voyages". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
+33 9 74 76 16 26