Kazan

Située à la confluence des rivières Volga et Kama, dans la partie Ouest de la Russie, la ville de Kazan est le point de rencontre de l’Orient et de l’Occident, de la Russie et de l’Asie, de l’Islam et de l’Orthodoxie. C’est la capitale de la République de Tatarstan, une des divisions territoriales russes.

La cité a beaucoup à offrir à ceux qui cherchent le dépaysement total. Les différents havres de paix qu’elle abrite évoquent la richesse naturelle tatare. Les amateurs du tourisme en plein air seront, ravis de visiter le lac bleu qui se trouve à seulement 20 kilomètres de la ville.

Hormis sa nature généreuse, Kazan est également connue pour être une cité multiculturelle. La ville est à la fois orthodoxe et musulmane, slave et tatare, européenne et orientale, sans oublier qu’elle détient également un riche héritage laissé par la période soviétique. La cité se démarque sans effort par ses monuments prestigieux.

Histoire

Vers l’an 630, le Khan Koubrat, un dirigeant des Protobulgares Turcophones, crée un état éphémère, la Grande Bulgarie. Ce territoire s’étend entre la mer d’Azov et la mer Caspienne et renfermant les cours aval du Don, Dniepr et de la Volga.

Après sa mort, l’un de ses cinq fils, nommé Kotrag, a entraîné une partie des Bulgares jusqu’au confluent de la Kama et de la Volga, la place actuelle de la ville de Kazan, où il fonde le Khanat bulgare de la Volga. La cité de Kazan est donc fondée officiellement pendant l’époque Bulgares, vers 1005.

Après quelques années, elle devient la principale ville dans le Khanat de Kazan. Ce statut attira les Mongols et cela entraîne la bataille de Kernek gagnée par ces conquistadors. Ces derniers se sont installés et ont créés un état nommé « Horde d’Or ».

Les états voisins ont essayés de conquérir cet état mongol jusqu’à ce qu’Ivan le Terrible, le grand prince de Moscou, s’empare de la ville et met fin au Khanat. Il libéra tous les esclaves russes et massacra ou déporta la population en dehors de la ville.

Depuis, Kazan est annexée à la Russie et devient le siège du gouvernement de Kazan, une division administrative de l’Empire russe. Ce dirigeant a bâtie un Kremlin où se dressent des monuments au style russe, comme les églises orthodoxes,  les cathédrales ainsi que des palais pittoresques.

Kazan ne cesse de se développer et en 1896, les dirigeants ont bâti une ligne ferroviaire reliant la cité à Moscou. Par ailleurs le tram électrique y est apparu en 1899. En 1920, elle a obtenue le statut de ville principale de la République socialiste soviétique autonome de tatare. 

Bien d’autres monuments témoignant l’histoire riche de la ville ont été édifiés à Kazan. L’emblématique Mosquée Qolsärif en fait partie, sans parler des édifices modernes marquant l’essor de la cité.

La ville de Kazan aujourd’hui

Kazan est l’une des cités touristiques célèbres de la Russie et se place aujourd’hui comme une destination phare de la Volga. Son caractère multi-culturel et multi-ethnique lui procure un charme incroyable et explique le grand nombre de monuments à découvrir.

Promenez-vous autour du lac Koban avant de découvrir la jolie mosquée du quartier Tatar. Son Kremlin est aussi un incontournable d’une escapade à Kazan. Classé au Patrimoine Mondial de l’Unesco, le Kremlin cache dans son enceinte la célèbre Cathédrale de l’Annonciation, le Palais du Gouverneur, la Grande Mosquée et le Mausolée de Söyembikä.

Que voir à Kazan ?

La ville de Kazan dispose de nombreux sites touristiques absolument à voir.

  • Le kremlin: les amateurs de l’architecture seront satisfaits en admirant cette bourgade, combinant des chefs-d’œuvre architecturaux, inscrite au patrimoine mondial de L’Unesco. Il est composé de plusieurs édifices prestigieux qui méritent aussi d’être contemplés. La mairie est l’un des bâtiments emblématique du Kremlin. Il y a également les sanctuaires religieux, comme la Mosquée de Nurula, la Mosquée de Qolsärif, la Cathédrale de l’Assomption

  • Toujours dans le Kremlin, vous pouvez voir la statue de Lénine et celle d’A. Arbuzov.

  • Si vous souhaitez en savoir plus sur l’histoire de la ville, n’oubliez pas le musée national, le musée d’histoire naturelle, le musée historique de Kazan, ainsi que celui de l’islam et de l’archéologie.

Que faire ?  

  • Organiser une balade sur la rue Bauman menant vers différents points d’intérêts tels, le Kremlin et les fontaines de la ville de Kazan. Vous pouvez également apprendre l’histoire de cette allée emblématique en vous renseignant auprès de votre guide.

  • Marcher le long du pont Millenium pour pouvoir admirer l’architecture. Cette grande passerelle est même le symbole moderne de la ville de Kazan. Une vue sur toute la cité vous attend, sans parler du magnifique coucher du soleil…

Climat

À Kazan, les étés sont confortables et partiellement nuageux et les hivers sont longs, glacial, neigeux, venteux et couvert. En une année, la température varie de -15 à 25°C. C’est très rare qu’elle soit inférieure à -26°C et supérieure à 31°C.

Pour les activités estivales, on vous conseille de partir entre la fin juin et la mi aout.

Comment s’y rendre ?

La ville de Kazan est desservie par un aéroport international qui reçoit des vols venant des grandes villes européennes. Ppour se rendre dans cette ville russe, le moyen le plus rapide est de faire un vol direct Paris-Kazan.

Si vous êtes déjà dans les grandes villes russes et que vous voulez aller à Kazan, optez pour les vols internes. Vous pouvez d’ailleurs réserver votre billet en ligne. Plusieurs compagnies aériennes locales  proposent un vol vers Kazan depuis Moscou, Saint-Pétersbourg…

Une ligne ferroviaire relie également Kazan à Moscou. En train, il faut compter un voyage de près de 15h pour parcourir les 719 kilomètres qui sépare les deux villes. Vous pouvez réserver votre billet en ligne ou aller directement au guichet le jour de votre départ. Le premier départ est à 00h35mn.

Pour avoir plus de tranquillité durant le périple, il faut opter pour la voiture de location. Dans n’importe quelle cité russe, vous trouverez facilement des agences qui louent des voitures.

Comment y circuler ?

À pied : les autres moyens de déplacement ne sont pas indispensables si vous voulez seulement visiter le centre historique de la cité. Celui-ci se concentre dans le quartier du Kremlin et le long de la rue Bauman qui s’étendent sur juste 1 400 mètres.

En vélo : ceci vous permettra également de sillonner le centre historique de Kazan, mais tout en poussant votre promenade vers d’autres endroits touristiques célèbres. Vous aurez un large choix sur les agences ainsi que sur les marques des vélos que vous voulez louer. Ce type de transport est très prisé par les voyageurs en couple ou en groupe.

En Bus : le réseau de Kazan est très complet, pas moins de 90 lignes de bus sillonnent la ville.

En Tramways : vous trouverez environs 8 lignes de tramways disponibles dans la cité de Kazan.

En métro : le métro de Kazan se compose d’une seule ligne, mais de 10 stations. Il est très pratique pour les visiteurs, puisqu’il traverse le quartier touristique en faisant trois arrêts : le Kremlin, la Place Tukaï et le Cadrage de Sloboda. Ce moyen de transport est disponible de 6h à 00h.

En bus touristique Hip-on hip-off : ceci est réservé à ceux qui sont à la disposition d’une agence réceptive. Cette dernière vous propose des itinéraires et vous n’avez qu’à contacter si vous êtes intéressés.

Bonjour

Je suis Galina Yatsenko de "Tsar Voyages". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
+33 9 74 76 16 26