Saint-Pétersbourg

Ancienne capitale de la Russie, Saint-Pétersbourg est une ville qui fait rêver. D’ailleurs, la ville elle-même est née d’un rêve du Tsar Pierre le Grand qui souhaitait voir dans son pays la plus belle capitale que le monde n’ait jamais connu. Mais en à peine une décennie, ce qui ne fut qu’un songe, s’est matérialisé et voilà que la Russie se dote de ce que l’encyclopédie Britannica qualifie de : « l’une des métropoles d’Europe les plus splendides et les plus harmonieuses ». Aujourd’hui, capitale culturelle de la Russie, Saint-Pétersbourg transporte ses visiteurs dans un monde de beauté à travers ses ponts, ses parcs, ses fontaines, ses cathédrales et ses somptueux palais.

Un peu d’histoire

Saint-Pétersbourg, que l’on surnomme « la Venise du Nord » en raison de ses nombreux canaux et de son côté romantique, est l’une des plus belles villes d'Europe. Elle est née de l’ambition d’un Tsar, Pierre le Grand, qui rêvait de doter son pays d’une « fenêtre sur l’Europe ».

En effet, l’histoire de Saint-Pétersbourg commence vers la fin du XVIIe siècle, lorsque l’expansion de la Russie fut entravée à cause de sa difficulté d’accès à la mer. Or, le territoire le plus proche de la mer appartenait à la Suède. Alors, pour matérialiser ses rêves, le jeune Tsar déclara la guerre à la Suède en 1700. Bien que cette première tentative fût un échec, Pierre le Grand n’abandonna pas et parvint en 1703 à faire quitter les Suédois du territoire tant convoité. Après le retrait de ces derniers, le souverain s’empressa de construire une forteresse pour se défendre. C’est ainsi que le 16 mai 1703, date de la construction de ce que l’on connaît aujourd’hui comme la forteresse Pierre et Paul, fut admise comme celle de la fondation de la ville de Saint-Pétersbourg.

À la différence des autres villes du pays, Saint-Pétersbourg s’est construite à une vitesse incroyable. En à peine une décennie, la ville comptait un peu moins de 35 000 édifices, ce qui est du jamais-vu pour l’époque. En 1712, les bureaux gouvernementaux qui siégeaient à Moscou furent délocalisés dans la nouvelle ville, qui la même année, devint la capitale de la grande Russie, fonction qu’elle occupa durant 2 siècles. Le XVIIIe siècle fut une période de gloire pour Saint-Pétersbourg avec l'apparition des monuments emblématiques de la ville tels que les palais, les églises, les bâtiments gouvernementaux, etc.

Au début du XXe siècle, la ville devint une puissance militaire, et le berceau de deux grandes révolutions . Saint-Pétersbourg commença par perdre son statut de capitale de la Russie et fut rebaptisée Petrograd. Ensuite, en l’honneur du père de la Révolution russe et du premier chef de l’Union soviétique, Vladimir Lénine, qui mourut en 1924, la ville pris le nom de Leningrad, avant de retrouver son nom initial, Saint-Pétersbourg, en 1991.

La ville des tsars et des poètes comme on la surnomme également, ne fut pas épargnée par les deux grandes guerres qui ont coûté la vie à plus d’un million de ses habitants. Toutefois, à la fin de la Seconde Guerre mondiale, les reconstructions ont été faites à la même allure que la création de la ville. Aujourd’hui, Saint-Pétersbourg est redevenue la splendide cité dotée d’un charme atypique grâce à ses monuments, ses ponts, sans oublier sa fascinante histoire.

Découvrir la ville de Saint-Pétersbourg

Les voyageurs qui viennent pour la première fois à Saint-Pétersbourg sont pour la plupart quelque peu désorientés, tellement la ville foisonne d’endroits à visiter. Rien qu’une simple promenade à travers la ville se transforme en un véritable circuit touristique où découvertes et émerveillements accompagnent chaque pas. Ajouté à cela, Saint-Pétersbourg recèle de trésors artistiques et culturels inestimables. Parmi les incontournables, vous avez par exemple, le musée de l’Ermitage. Il s’agit, ni plus ni moins, que du plus grand musée au monde en termes d’objets exposés. Pour que vous puissiez avoir une idée de la dimension de ce lieu, on estime que si une personne ne s’arrêtait qu’une seule minute devant chaque objet exposé, il lui faudrait plusieurs années pour visiter le musée dans son intégralité.

Saint-Pétersbourg est aussi réputée pour ses fontaines, ses parcs, ses palais et ses cathédrales dont la beauté est rarement égalée, même de nos jours. De même que Moscou, qui dispose également de l’un des plus somptueux métros du monde. Un simple trajet en métro est à lui seul une véritable délectation culturelle. D’ailleurs, le fameux quotidien américain « New York Times » a qualifié le métro de Saint-Pétersbourg de « succession de palais souterrains du XXe siècle ».

Côté vie nocturne, les mythiques « Nuits blanches » sont à ne pas manquer. Comme son nom l’indique, il s’agit d’un festival qui se déroule durant les longues journées d’été où la nuit ne tombe plus. Si les festivités démarrent dès le début du mois de mai, le festival bat son plein à la mi-juin durant lequel les salles de concert, les bars et les restaurants sont noirs de monde.

Le meilleur moment pour visiter Saint-Pétersbourg

Si la plupart des voyageurs choisissent l’été pour visiter Saint-Pétersbourg, sachez que c’est une destination qui se visite en toute saison.

Bien sûr, en été (entre fin mai et fin août), les températures sont agréables, et grâce à sa position géographique à l’extrémité nord du pays, Saint-Pétersbourg bénéficie d’une luminosité exceptionnelle offrant un paysage à couper le souffle, en cette période de l’année. Toutefois, les autres saisons ne sont pas non plus à négliger, surtout si vous souhaitez profiter de cette magnifique ville loin de la foule.

Comment s’y rendre ?

Environ 800 km séparent la ville de Saint-Pétersbourg de la capitale, Moscou. Quatre options s’offrent à vous pour vous y rendre.

En avion

L’avion est le moyen le plus simple et le plus rapide pour se rendre à Saint-Pétersbourg depuis Moscou. De plus, tous les jours, plusieurs compagnies effectuent cette liaison, comme, Aeroflot, S7 Airlines, Rossiya Airlines, Utair, ou encore Orenburg Airlines.

En train

Le train constitue également un excellent moyen pour rejoindre Saint-Pétersbourg depuis Moscou. De plus, vous avez le choix entre le train à grande vitesse (Sapsan) le jour, et les trains nocturnes dont les plus connus sont la Flèche Rouge et le Grand Express. Si le premier met environ 4 heures pour arriver à destination, les trains nocturnes réalisent le trajet entre 8h et 9h de temps.

En bus

Saint-Pétersbourg est desservie par de nombreuses compagnies de bus depuis Moscou. Toutefois, vu la grande distance (environ 800 km) qui sépare ces deux villes, cette option est recommandée à ceux qui ne sont pas pressés par le temps et qui souhaitent découvrir les magnifiques paysages de l’Europe de l’Est.

En bateau

Nombreux sont également ceux qui choisissent de se rendre à Saint-Pétersbourg en bateau lors d’une croisière au départ de Moscou.

1 photo

Bonjour

Je suis Galina Yatsenko de "Tsar Voyages". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Prix d'un appel local
+33 9 74 76 16 26