Musée de l’impressionnisme russe

Bien que sujet à controverse, l’impressionnisme russe s’est trouvé un sanctuaire. Fondé par le milliardaire Boris Mints en 2016 à Moscou, le musée de l’impressionnisme russe étonne non seulement par son architecture avant-gardiste, mais aussi par sa riche collection de toiles de maîtres de la fin du XIXe au début du XXe siècle. Ce lieu de culture a pour ambition d’exposer, en pleine lumière, un mouvement trop longtemps resté dans l’obscurité. Pari réussi : l’impressionnisme russe possède désormais sa place dans la grande histoire de l’art.

Histoire du musée

C’est un homme d’affaires, Boris Mints, grand passionné d’art, qui a eu l’idée d’ouvrir un musée consacré à l’impressionnisme russe. Depuis 2001, il s’est mis à collectionner des tableaux et des gravures datant de la fin du XIXe siècle et du début du XXe siècle. Riche de plus d’une centaine d’œuvres, il décide alors de créer un musée afin de les exposer.

Pour l’emplacement, il a choisi une ancienne fabrique de confiserie, située près du centre d’affaires « Bolchévique », qu’il a fait transformer en bâtiment avant-gardiste pour près de 20 millions de dollars. La tâche a été confiée au bureau d’architecture britannique John McAslan & Partners.

Le 28 mai 2016, le musée ouvre officiellement ses portes et participe, la même année, au concours Intermusée. Il est nominé pour le prix « The Art Newspaper Russia ».

Visiter le musée de l’impressionnisme

L’architecture du bâtiment

Le bâtiment du musée de l’impressionnisme russe est un pur produit d’art. Cet exploit, on le doit à l’agence britannique John McAslan & Partners. Sa forme de ** vaisseau spatial**, avec sa structure cylindrique surmontée d’un parallélépipède de verre, rompt complètement avec l’architecture typiquement soviétique des bâtiments qui l’entourent. L’espace d’exposition s’étend sur plusieurs étages, et couvre une surface de près de 1 000 m². Les salles circulaires communiquent grâce à deux escaliers en colimaçon qui entourent le bâtiment.

À l’entrée du bâtiment se trouve une installation 3D, illustrant les œuvres présentées dans le musée. Ce bijou technologique a été concocté par l’artiste franco-américain Jean-Christophe Couet. Au rez-de-chaussée, vous trouverez la salle d’exposition permanente. Puis à l’étage, deux salles sont dédiées aux expositions temporaires. Ensuite, au 3e étage, le parallélépipède donne sur les terrasses situées des deux côtés du bâtiment. On y trouve également un espace multimédia, une salle de projection, un café, ainsi qu’une boutique de souvenir.

Les collections du musée

Le musée de l’impressionnisme russe abrite une riche collection d’environ 150 peintures russes de la fin du XIXe siècle et du début du XXe siècle. La plus ancienne est une toile peinte par Vassili Polenov en 1879, intitulée « Dans le fossé ». D’autres toiles de maîtres, auparavant cachées du grand public, se trouve également exposées au musée. Parmi ces merveilles, on peut citer : « Village de montagne » de Nikolaï Doubovskoï, « Venise » de Boris Kustodiev, « La douce fenêtre » de Valentin Serov, ou encore « La patinoire de Dynamo » de Piotr Kontchalovski. Au beau milieu de ces œuvres typiquement russes, quelques tableaux traitant de sujets « parisiens » viennent s’incruster, comme pour rappeler que le premier mouvement impressionniste fut français. Ces toiles illustrent aussi le fait qu’au XIXe siècle, bon nombre de peintres russes séjournaient régulièrement en France et fréquentaient les pionniers de ce mouvement.

Informations pratiques

Accès :

À pied : En sortant du métro depuis **la station « Biélorouskaïa » ** de la ligne circulaire, tournez à droite deux fois, puis traversez le bâtiment de la gare Biélorusse. Empruntez ensuite le passage souterrain en dessous de l’avenue Leningradsky. Une fois arrivé au numéro 15, bât.1, tournez à gauche vers le centre d’affaires « Bolchévique » en passant par le « Pâtissier de Vienne ». De là, poursuivez le long du bâtiment 18. Sur votre droite, vous trouverez la structure en métal et cylindrique du Musée de l’impressionnisme russe. En voiture : Pour ceux qui souhaitent conduire, le moyen le plus simple est d’utiliser le GPS et d’entrer l’adresse suivante: 24 r. Skakovaïa, qui est celle du bâtiment situé devant l’entrée du centre d’affaires « Bolchévique ». Depuis cette adresse, continuez tout droit, vous trouverez sur votre droite le bâtiment du musée.

En transport en commun : Depuis **la station de métro « Maïakovskaïa » **, prenez la rue 1ère Tverskaïa-Iamskaïa jusqu’à l’arrêt de bus. De là, vous avez le choix entre les bus n° M1, 101 ou 904. Descendez ensuite à l’arrêt ** « Oulitsa Pravdy » **. En sortant du bus, parcourez le passage souterrain qui traverse l’avenue Leningradsky. Ensuite, poursuivez jusqu’au numéro 15, bât. 1 de l’avenue Leningradsky. Puis, en tournant à gauche, vous arriverez au centre d’affaires « Bolchévique ». En continuant tout droit, vous passez devant le « Pâtissier de Vienne » qui vous mènera au bâtiment 18. Le musée de l’impressionnisme russe se trouve à droite de ce bâtiment.

**Heures d’ouverture : **

Le musée est ouvert tous les jours. Du lundi au dimanche : de 11 h à 20 h. Mercredi et jeudi : de 12 h à 21 h.

**Visite individuelle : **

Il est également possible de faire une visite individuelle. Pour vous inscrire, il suffit d’envoyer une demande par courrier électronique à l’adresse : [email protected] Dans votre lettre, veuillez bien préciser la date, l'heure et le nombre de participants (pas plus de 15 personnes), ainsi que le thème de la visite, par exemple : l'exposition permanente ou l'exposition temporaire. Le tarif pour une visite individuelle est de 5 000 roubles + un billet d'entrée (entrée gratuite pour les moins de 18 ans). La visite est disponible en russe et en anglais.

**Contacts : **

E-mail : [email protected] Téléphone : +7 495 145 75 55

Musée
4 photos

Bonjour

Je suis Galina Yatsenko de "Tsar Voyages". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
+33 9 74 76 16 26