Palais Pavlovsk

Situé à quelques kilomètres de Saint-Pétersbourg, le palais de Pavlovsk impressionne par son allure sobre et élégante. Plantée au beau milieu d’un écrin de verdure, cette demeure princière, transformée en musée, est une parfaite illustration de l’architecture russe de la fin de 18 e et du début du 19e siècle. Ajouté à cela, son intérieur richement décoré vous fera découvrir différents styles inspirés de différents pays. Disposant d’un immense parc, la visite de ce palais est une promesse de moment agréable lors de votre séjour en Russie.

Un peu d’histoire

L’histoire du palais de Pavlovsk commence en 1777, lorsque l’impératrice Catherine II offrit à son unique fils, le grand-duc Paul Petrovitch (Paul Ier), un domaine de chasse d’une superficie de 400 hectares, à l’occasion de la naissance de son petit-fils, Alexandre Ier. Quatre ans plus tard, le grand-duc Paul décida de construire sur ce domaine un immense palais pour y vivre avec sa femme, Sophie -Dorothée de Wurtemberg, qui après leur mariage prit le nom de Maria Feodorovna. Ce projet, il le confia à l’architecte écossais Charles Cameron. Grand amateur de l’art néoclassique italien, Cameron décida de construire la demeure du grand-duc sur le modèle des villas palladiennes. Durant la construction du palais, Paul et son épouse entreprirent un voyage en Europe. Lors de ce séjour qui dura près d’un an, le couple se passionna pour l’art français et acheta une immense collection de mobiliers chez les meilleurs artisans parisiens afin de meubler leur nouvelle demeure. À leur retour en Russie, les travaux avaient grandement avancé, mais de fortes des tensions apparurent petit à petit entre le duc et l’architecte. Lorsqu’il accéda au trône en 1796, il évinça l’architecte écossais au profit d’unarchitecte florentin, un dénommé Vincenzo Brenna. Ce dernier remodela le palais dans un style plus classique et sobre selon le goût du nouveau souverain.

Malheureusement, Paul ne profita que brièvement de son palais. Victime d’une conspiration, il fut assassiné le 23 mars 1801. Pour perpétuer la mémoire de son époux qu’elle aimait tant, l’impératrice poursuivit l’aménagement intérieur du palais. Elle fit alors appel à deux architectes de renom : l’italien Carlo Rossi et le russe Andreï Voronykhine. Étant une grande passionnée de littérature, Maria Feodorovna fit construire une immense bibliothèque où elle y exposa plus de 20 000 ouvrages. À sa mort en 1828, elle céda le palais à son fils Michel Pavlovitch. À la mort de ce dernier en 1849, comme il n’avait pas d’héritier, le palais revint à son neveu Constantin Constantinovitch. Adulé par le peuple qui le surnomma « Grand-Constantin », l’empereur décida en 1872 de créer un musée au palais afin de partager sa passion pour les arts et faisant du palais de Pavlovsk le premier palais impérial ouvert au public . Il s’éteint le 2 juin 1915 dans le palais.

Deux ans après sa mort, la révolution éclata, et le palais fut nationalisé. Heureusement, un ancien officier de l’empereur, Alexander Polovtsov su convaincre Lénine de préserver les collections du palais dans le but de favoriser l’éducation du prolétariat. Bien qu’il fût plus ou moins épargné lors de la révolution de 1917, il ne pu échapper à la destruction et au pillage fait par les nazis dans les années 1940. Libéré par les troupes soviétiques en 1944, le palais fut complètement restauré en 1978 et compte aujourd’hui parmi les plus beaux édifices de Saint-Pétersbourg.

Quelques mots sur le palais de Pavlovsk

D’une allure sobre et élégante, le palais de Pavlovsk est l’une des plus belles illustrations de l’architecture russe de la fin de 18e et du début du 19e siècle. Son intérieur richement décoré allie de nombreuses influences néo-classiques, en particulier le style italien, grec et égyptien. Les nombreux architectes qui ont permis à ce palais de voir le jour y ont laissé leur marque. Voilà pourquoi chacune des pièces de la résidence ne ressemble à aucune autre.

Par exemple, dans le vestibule, le style égyptien apparaît clairement. Puis en montant au premier étage, on change complètement d’univers, on quitte l’Égypte pour se retrouver en Italie.

La visite se poursuit dans les appartements de l’impératrice Maria Fiodorovna où chaque pièce est une succession de merveilles, dont son immense bibliothèque. La pièce la plus impressionnante du palais est sans aucun doute la grande salle du Trône qui s’étend sur 400 m². En poursuivant la visite au 2 e étage, chacune des salles vous donnera un aperçu des intérieurs du 19e siècle.

Informations pratiques

Adresse

Pavlovsk, 20, rue Sadovaya

Horaires

Le palais est ouvert tous les jours de 10 h à 18 h, excepté le vendredi.

Tarifs

Palais + parc

Adultes : 650 roubles

Enfants : 300 roubles

Pour le parc uniquement

Adultes : 150 roubles

Enfants : 80 roubles

Bonjour

Je suis Galina Yatsenko de "Tsar Voyages". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Prix d'un appel local
+33 9 74 76 16 26