Palais Catherine de Tsarskoïe Selo

À 25 km au sud de Saint-Pétersbourg, se trouve l’une des plus grandes et des plus prestigieuses demeures impériales de Russie, le palais Catherine. Entièrement restauré après avoir été incendié par les nazies durant la Seconde Guerre mondiale, cette résidence à la dimension hors-norme témoigne à la fois du style de vie faste que menait les familles impériales et de l’ingéniosité des artistes russes, italiens et allemands dont le travail relève presque du miracle d’avoir permis à ce palais de retrouver sa splendeur d’antan. Vestige de l’une des plus grandes époques de la Russie, le palais Catherine fait partie des sites à ne pas manquer lors d’un séjour à Saint-Pétersbourg.

Un peu d’histoire

L’origine de l’immense complexe connu aujourd’hui sous le nom du palais Catherine remonte en 1711 lorsque l’impératrice Catherine 1ere, l’épouse de Pierre-Le-Grand, fit construire un palais d’été par l’architecte allemand Johann-Friedrich Braunstein. Toutefois, lorsque sa fille, Élisabeth 1ere, accèda au pouvoir en 1741, elle demanda à l’architecte italien Bartolomeo Rastrelli d’élargir l’ancienne résidence de sa mère tout en lui conférant le style baroque très populaire en Russie en ce temps. L’impératrice voulait faire de ce palais, le plus grand, le plus beau et le plus prestigieux d’Europe , un titre tenu par le palais de Versailles et la cour de France. Il a fallu 4 ans à l’architecte italien pour achever les travaux conformément aux souhaits d’Élisabeth. Le résultat fut à la hauteur de l’exigence de l’impératrice. Avec ce nouveau palais, la Russie était sans conteste en possession du plus grand, du plus beau et du plus prestigieux palais d’Europe.

En 1762, lorsque Catherine II accède au trône, elle considérait ce palais comme sa seconde demeure et y passa beaucoup de temps. En revanche, elle ne partageait pas les goûts de l’impératrice Élisabeth pour le style baroque. Ainsi, elle décida d’aménager des appartements dans un style plus classique dans l’aile droite du palais. Ce travail fut confié à l’architecte écossais Charles Cameron. L’impératrice commanda également une galerie dans le style gréco-romain et est à l’origine du magnifique parc paysager de 300 hectares qui entoure le palais.

Au 19e siècle, le palais fut la proie des flammes à deux reprises . Le premier incendie eu lieu en 1820 et le second en 1863. Ce dernier, qui fut la plus violente, a causé beaucoup de dégâts sur les façades du bâtiment et la décoration intérieure de certaines pièces. Heureusement, grâce à l’habileté des architectes Vassili Stasov et Hippolyte Monighetti, les pièces endommagées furent reconstruites à l’identique.

Durant ses heures de gloire, le palais Catherine fut le théâtre de nombreuses parades militaires qui se déroulaient dans son immense cour d’honneur. Lorsque la révolution éclata en 1917, le palais subit le même sort que toutes les demeures impériales de Russie.

Il fut ouvert au public afin d’exposer le style de vie que menaient les aristocrates. Puis, durant la Seconde Guerre mondiale, il fut occupé par les officiers allemands qui le vidèrent de ses trésors. Ensuite, lorsqu’ils furent contraints de quitter la Russie en 1944, les dirigeants allemands incendièrent l’intégralité du palais, ne laissant plus que des ruines après leur passage. Grâce à la détermination et à la patience des autorités soviétiques, le palais a pu renaître de ses cendres et retrouver toute sa splendeur d’antan.

Quelques mots sur le palais Catherine

Dissimulé dans une forêt dans le village de Tsarskoïe Selo, à 25 kilomètres au sud de Saint-Pétersbourg, le palais Catherine fait partie des incontournables de la capitale du nord à l’instar de la forteresse Pierre et Paul, l’Ermitage, ou encore la cathédrale Saint-Isaac. Il se distingue par sa longue façade de 350 mètres au style baroque mêlant les tonalités bleu turquoise, blanc et ocre jaune. Avec ses deux palais, ses édifices antiques, ainsi que ses jardins hollandais et anglais, l’immense complexe de Tsarskoïe Selo forme un ensemble que le poète russe Alexandre Pouchkine qualifiait jadis de « merveilleuse prairie », en particulier sous ses habits de neige.

À l’extérieur comme à l’intérieur, les décorations du palais sont éblouissantes comme en témoigne la salle du Trône ou la salle des Tableaux. Mais la pièce la plus exceptionnelle du palais reste surement la salle d’Ambre. Comme son nom l’indique, les murs de cette pièce sont recouverts entièrement d’Ambre de différentes couleurs allant de l’ocre au rouge.

Informations pratiques

Accès :

Le palais Catherine se trouve dans la ville de Pouchkine , connue autrefois sous l’appellation de Tsarskoïe Selo qui signifie le village des tsars. Cette charmante localité est située à 25 kilomètres au sud de Saint-Pétersbourg.

Pour vous y rendre, vous avez le choix entre plusieurs moyens de transport , le bus, le train et le taxi.

En bus :

Les services de minibus (martshrutka) qui effectuent la liaison entre Saint-Pétersbourg et la ville de Pouchkine se trouvent à la sortie de la station de métro de Moskovskaya. Pour rejoindre le palais, vous avez le choix entre le minibus K-342 ou K-545.

L’autre terminal de minibus se trouve à la sortie dela station de métro de Kupchino où vous pouvez prendre les minibus K-286, K-342 ou K-545, pour rejoindre le palais.

En train :

Il est également possible de se rendre à Pouchkine en Elektrichka, un train suburbain, que vous pouvez prendre à la gare de Vitebsky. Une fois arrivée à Pouchkine, il vous faudra marcher une quinzaine de minutes pour rejoindre le palais. Profiter de cette occasion pour admirer les merveilleux paysages de la ville.

En taxi :

Le taxi est sans aucun doute le moyen le plus direct, le plus rapide et le plus confortable pour se rendre à Pouchkine.

Horaires :

Durant la période estivale qui s’étend de juin à août, le palais est ouvert tous les jours de 12 h à 19 h, excepté le mardi. Quant au parc, il est accessible à partir de 7 h le matin, et reste ouvert jusqu’à 23 h.

En hiver (d’octobre à avril), le palais ouvre ses portes quotidiennement de 10 h jusqu’à 17 h, sauf le dernier lundi de chaque mois.

Tarifs :

Les tickets pour le parc et le palais se vendent séparément.

Tarifs pour le parc :

En été, l’accès au parc coûte 120 roubles.

Gratuit à partir du 3e weekend du mois d’octobre jusqu’à la fin du mois d’avril.

Tarifs pour le palais :

En été, l’accès au palais coûte 1 000 roubles.

700 roubles à partir du 3e weekend du mois d’octobre jusqu’à la fin du mois d’avril.

Il est également possible d’acheter les tickets à l’avance sur le site officiel du palais. De plus, cela offre le double avantage d’éviter la longue file d’attente à la caisse et de bénéficier d’un accès gratuit au parc.

Bonjour

Je suis Galina Yatsenko de "Tsar Voyages". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Prix d'un appel local
+33 9 74 76 16 26